Comme pour tous les traitements par abrasion ou injection, une consultation préalable gratuite est proposée afin que le MÉDECIN écoute le (la) Patient(e). Puis le MÉDECIN propose les solutions idoines et fournit toutes les informations nécessaires sur le déroulement des séances, les effets, les précautions et les risques du traitement ainsi que le tarif.

Avant et après traitement, des photos sont prises dans un but de suivi.

AVANT

Les corrections les plus fréquemment effectuées peuvent être réparties en quatre catégories :

  • Sillons : sillons naso-géniens (de l’aile du nez au coin de la bouche), plis d’amertume (du coin de la bouche, de part et d’autre du menton), sillon labio-mentonnier…
  • Rides et ridules : front, « rides du lion » (entre les sourcils), « patte d’oie » (au coin des yeux), joues, menton, «plissé soleil» autour de la bouche.
  • Lèvres : redessiner l’ourlet (contour), les épaissir si elles sont trop fines, ou les rendre plus pulpeuses.
  • Dépressions (creux) ou manques de volume : pommettes, menton, contour mandibulaire, joues, nez, séquelles cicatricielles (acné, varicelle, traumatisme…)

APRÈS

Habituellement, ces imperfections ne disparaîtront pas complètement mais seront considérablement atténuées par les injections.

Certaines altérations répondent d’ailleurs beaucoup mieux au traitement que d’autres plus délicates à gérer. De même, la pérennité de la correction est extrêmement variable selon les produits injectés et les patient(e)s, mais dans la plupart des cas la correction n’est que temporaire et le traitement devra être renouvelé pour entretenir le résultat.

Les injections, pratiquées aussi bien chez la femme que chez l’homme, peuvent être effectuées dès 25-30 ans. Toutefois, elles sont parfois réalisées beaucoup plus précocement, lorsque les imperfections sont constitutionnelles ou héréditaires et non pas liées à l’âge (lèvres, pommettes…).

Le principe de base est l’injection d’un produit fluide dans l’épaisseur de la peau ou dans l’espace sous-cutané visant à créer un volume de comblement ou d’augmentation.

En pratique, il existe plusieurs techniques d’injections et chaque médecin adoptera une méthode qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour obtenir les meilleurs résultats. Depuis quelques années le recours à des micro-canules mousses (non piquantes) , au lieu d’aiguilles classiques, est privilégié dans certains cas car elles sont présumées moins traumatisantes pour les tissus.

La quantité de produit nécessaire (nombre de seringues) est bien sûr extrêmement variable en fonction de très nombreux paramètres :  nombre de zones à traiter, de l’ampleur des améliorations à apporter. Il sera évalué le plus précisément possible préalablement à toute injection par le MÉDECIN et communiqué au Patient.

Ainsi, la séance d’injection peut varier de 10 minutes à 1 heure.

Dans certains cas, il est préférable d’envisager d’emblée une séance de retouche après quelques jours ou quelques semaines afin d’optimiser le résultat.