laser1er

Quelle cible ?

Quelle cible ?

Le but de l’épilation progressive ou durable est de détruire les cellules de reproduction du poil pour empêcher ce dernier de repousser. Ces cellules se situent dans la partie inférieure de la racine du poil, c’est à dire dans la matrice au niveau du bulbe (de 3 à 7 mm de profondeur selon la zone corporelle).

Petite précision non négligeable : des nerfs sont situés dans la région du bulbe du poil, ce qui explique qu’une épilation efficace n’est jamais indolore à moins qu’une crème anesthésiante ne soit appliquée.

Comment atteindre la cible ?

L’élément fondamental en épilation laser est la mélanine.
C’est un pigment brun naturel fabriqué par les mélanocytes qui confère une coloration à son environnement et qui est présent à 2 endroits :

  • dans la tige du poil en particulier dans le cortex, la médulla et dans la matrice au sommet de la papille.
  • dans l’épiderme autour du poil.

Lors d’un tir laser, le rayon se dirige vers la mélanine du poil, ce qui signifie qu’un laser ne peut détruire que les poils pigmentés, jamais les poils blancs ou gris et plus difficilement les poils clairs. Simultanément le rayon laser cible également la mélanine de l’épiderme autour du poil, ce qui implique que la peau chauffe pendant un traitement laser.

Comment concilier inocuité et efficacité du traitement laser ?

La présence de mélanine dans l’épiderme complique ainsi l’épilation laser puisque l’énergie du laser destinée à la destruction du poil par le biais de la mélanine passe également dans l’épiderme d’où un échauffement de la peau voire un risque de brûlure.

L’expérience et la compétence laser du Médecin ( jamais celles d’une assistante ) sont essentielles pour détruire le poil sans léser la peau. Elles consistent en particulier à bien identifier le phototype de peau et les caractéristiques des poils à épiler puis de paramétrer le laser en fonction du TRT (temps de relaxation thermique) de ces 2 variables.
A titre d’information le TRT de l’épiderme varie de 3 à 10 millisecondes alors que celui d’un poil varie de 2 à 100 millisecondes.

Le paramétrage laser qui a ainsi pour but d’obtenir une épilation efficace sans dommage pour la peau requiert donc la combinaison idéale entre les 3 paramètres suivants :

  • le temps d’impulsion : la durée du tir laser (millisecondes)
  • la fluence : énergie délivrée par le laser (joules)
  • la fréquence : la fréquence du tir laser (hertz)

La présence de mélanine dans l’épiderme détermine une classification des types de peau en fonction de la localisation et la densité de ce pigment : ce sont les phototypes, qui sont au nombre de 6 :

  • Phototype 1 : cheveux roux + peau laiteuse: ils brûlent au soleil et ne bronzent pas
  • Phototype 2 : cheveux blonds + peau blanche : ils brûlent au soleil avec une discrète pigmentation
  • Phototype 3 : cheveux blonds à châtain + peau claire : ils ont des coups de soleil fréquents mais bronzent progressivement
  • Phototype 4 : cheveux bruns + peau mate : ils ont de rares coups de soleil et bronzent facilement
  • Phototype 5 : cheveux bruns + peau brune : ils ne brûlent pas au soleil et bronzent intensément
  • Phototype 6 : cheveux noirs + peau noire : ils ne brûlent pas au soleil

Il faut savoir qu’il est tout à fait possible de traiter au laser une peau mate ou noire avec le laser et les paramètres idoines mais qu’il n’est pas possible de traiter une peau bronzée; en effet une peau bronzée est une peau déshydratée qui présente une couche de kératine (corne) épaissie qui empêche la chaleur dégagée par le laser de s’évacuer de la peau ce qui provoque des brûlures.