laser1er
Avant tout traitement laser, une consultation gratuite s’impose pour 2 raisons :
 
  • le Médecin doit connaître les antécédents médicaux des Patient(e)s ainsi que les éventuelles contre-indications relatives ou absolues au traitement laser. Le Médecin doit également fournir des informations claires et appropriées concernant le traitement.
  • les Patient(e)s, quant à eux, doivent pouvoir poser toutes les questions qu’elles (ils) souhaitent afin de pouvoir prendre leur décision en toute connaissance de cause.

Pour que la consultation soit véritablement utile, 2 conditions doivent être remplies :

  • les zones corporelles concernées ne doivent pas être bronzées afin que le Médecin puisse effectuer un test
  • les zones corporelles concernées ne doivent pas être épilées afin que le Médecin puisse établir le devis légal
Une fois la consultation effectuée et le délai de réflexion légal écoulé, le Patient peut s’il le souhaite, débuter son traitement.

Il faut savoir que les poils n’ont pas une pousse synchrone et qu’ils passent par 3 phases de ‘vie’ :

  • la phase de croissance (anagène)
  • la phase de régression (catagène)
  • la phase de mort (télogène)

Pour détruire un poil , il est nécessaire de détruire ses cellules de reproduction. Celles-ci sont situées dans le derme au niveau du bulbe de sorte que l’élimination d’un poil n’est possible que si la tige du poil est encore implantée dans la racine, la tige du poil jouant alors le rôle de courroie de transmission.

Cette condition n’étant remplie que dans la phase anagène du poil, c’est uniquement dans cette phase de croissance que le laser peut obtenir une épilation progressive ou durable. C’est en outre dans cette phase de croissance que le poil connaît une très forte activité de prolifération des cellules et qu’il est très riche en mélanine ( cible laser ).

Très logiquement, plusieurs séances sont donc nécessaires pour détruire tous les poils c’est à dire épuiser le capital pileux d’une zone corporelle et c’est la durée du cycle pilaire qui détermine le rythme des séances. Concrètement, on constate qu’un traitement laser complet s’étale sur un an environ.

Conclusion : respecter le rythme de croissance du poil permet d’optimiser l’efficacité d’une séance d’épilation laser et de réduire le nombre de séances nécessaires donc le coût d’un traitement laser.